Marché Immobilier De L’Ancien:Nouvelle Année Record Mais Les Réserves S’Épuisent

Publié le 12/01/2019

Toutes les régions sans exception bénéficient d’un marché immobilier dynamique et d’un nombre de transactions en hausse par rapport à 2017.

Seules 3 régions voient leur prix moyen au m² baisser : la Bretagne (‐0,5%), Centre Val‐de‐Loire (‐1,5%) et les Hauts‐de-France (‐1,9%).

L’Auvergne‐Rhône‐Alpes, le Grand‐Est, La Nouvelle‐Aquitaine, l’Occitanie, Provence‐Alpes‐Côte‐d’Azur enregistrent en revanche des progressions de leur prix moyen au m² conséquentes allant de +3,6% à +7,5%. 

CONCLUSION

Le marché immobilier en 2018 est exceptionnel par sa vitalité et le montant des sommes consenties pour acquérir un logement. Les prix progressent depuis 3 ans maintenant mais un certain nombre d’indicateurs commence à craqueler. Le recours au crédit est pleinement exploité, les surfaces réduites pour pouvoir acheter. Le marché semble atteindre un plafond de verre. En outre, le dynamisme généré par les investissements locatifs (21,7% de l’ensemble des transactions) a porté le marché en 2018.

Quelle conséquence aura le retour de l’encadrement des loyers sur le marché ?

 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous